Groupement mycologique

Veuillez vous adresser à Josiane Bocherens, La Chaux, tél. 021 861 25 00


L'étang du Sépey

La réserve de l'étang du Sépey fut créée en 1954 par la commune de Cossonay et Pro Natura Vaud. Elle couvre 5,4 ha et comprend deux étangs totalisant 2,4 ha. Elle se situe dans une clairière du Bois de Sépey au sud de la route cantonale reliant Cossonay à l'Isle.

 

Protétée, entretenue, améliorée, gérée et contrôlée. Que de travail, mais quelle réussite ! Aujourd'hui respecté, l'étang du Sépey est un site de reproduction de batraciens d'importance nationale.

La réserve est  l'une des plus riches de Suisse (12'000 individus) avec 14 espèces de batraciens sur les 18 recensées dans notre pays. De plus, grâce à la présence de la forêt, plus de 100 variétés d'oiseaux différents y vivent ainsi que 30 sortes de mammifères,  et une flore très riche y prospère. Propriété de la commune de Cossonay, la réserve est régie par une servitude ainsi qu'une convention en faveur de la Ligue vaudoise pour la protection de la nature.

 

Histoire

Vers 1920, une ancienne exploitation d'argile pour la tuilerie de Cossonay fut abandonnée, laissant un trou argileux et étanche. Le lieu fut rapidement rempli d'eau et se transforma peu à peu en un étang à l'apparence naturelle. Une végétation marécageuse et toute une faune d'oiseaux et de batraciens s'y installèrent. Aujourd'hui le site est protégé au niveau cantonal et national car il constitue un lieu de reproduction très important des batraciens.

Flore

Une végétation de marais entoure les deux étangs : roselières, prairies humides à joncs et à laîches, saules et aulnes. Les joncs, iris faux acore, lysimaque, salicaire, germandrée d'eau et menthe odorent et pigmentent de jaune ou de rose vif le vert de l'abondante végétation...

Faune

L'étang du Sépey et les plans d'eau proches sont un lieux crucial pour la reproduction des batraciens. Ils n'hébergent pas moins de 14 espèces de tritons, de crapauds et de grenouilles. La grenouille rousse, le crapaud commun, le triton alpestre (au ventre orange) et le triton lobé sont ceux que l'on aperçoit le plus souvent. Mais d'autres espèces plus à l'aise dans les milieux avec très peu de végétation, comme le crapaud sonneur, le crapaud calamite ou le crapaud accoucheur habitent non loin de là dans la gravière de Vigny.

De passage ou en hiver, une douzaine d'espèces d'oiseaux d'eau se donnent rendez-vous au printemps au Sépey : des harles, des colverts, des foulques et des poules d'eau nagent papotent et se font la cour paisiblement sur l'eau de l'étang tandis qu'une colonie de hérons cendré niche dans les mélèzes un peu plus haut. Peut-être même qu'avec un peu de chances, vous apercevrez pendant quelques jours une aigrette, un râle d'eau ou un héron blongios.

A la surface de l'étang, les agrions et les grandes aeschnes, élégantes libellules, virevoltent gracieusement. Elles sont les proies des nombreux poissons qui peuplent les profondeurs de l'étang: la carpe commune, la carpe miroir, le rotengle, l'ablette et quelques poissons rouges. En effet, ceux-ci se nourrissent de larves D'INSECTES (dont celles de libellules) et de pontes d'amphibiens. Ils ont tous été introduits et font malheureusement des ravages dans les précieuses pontes des batraciens. C'est pourquoi, dès qu'ils deviennent trop nombreux, le garde-pêche vient en prélever quelques-uns. En toute saison, la réserve mérite une visite, même en hiver. Car la neige garde les traces des sangliers, renards, chevreuils, hermines ou putois, autres habitants des parages...

Recommandations

Quelques conseils et règles de conduite afin que cet endroit reste un lieu privilégié pour la nature :

Rester sur les chemins
Ne pas arracher ni abîmer les fleurs
Tenir les chiens en laisse
Ne pas allumer de feu
Ne pas camper
N'introduire aucun animal et aucune plante¨
Statut de protection

Le site figure sur l'inventaire des sites de reproduction d'amphibiens d'importance nationale. La réserve quant à elle, appartient à la commune de Cossonay, et est protégée par un contrat de servitude en faveur de Pro Natura.

Ecoutez les cris des amphibiens.